Publications des membres de l'AERD
 
 
AERD
 
 
 
 
 

 

 

 

 

Pour l'amour de la France
De la Résistance à la Libération
Le Vercors, histoire et mémoire d'un maquis
De la Drôme aux camps de la mort
Le chaudron

Des indésirables
Louis Aragon et Elsa Triolet en résistance
Les communistes de la Drôme, de la Libération au printemps 1981
Laurent Jacquot
Histoire de l'aviation en Drôme-Ardèche

 

 

 

*  *  *  *  *

 

Albert Fié, René Ladet et André Petit ont participé à la rédaction de Pour l’amour de la France, Drôme-Vercors 1940-1944.
Édité par la Fédération des Unités Combattantes de la Résistance et des FFI de la Drôme.

 

 

 

 

 

 

 

Albert Fié est le principal rédacteur du livre signé Ct Pons, De la Résistance à la Libération (défense du Vercors sud).
P. Pons, éditeur. 19..  Réédité en 2007.

 

*  *  *  *  *

 

 

Gilles Vergnon. Le Vercors. Histoire et mémoire d’un maquis.
Les éditions de l’Atelier. Les Éditions ouvrières. 2002

 

 

 

Le Vercors, l’un des lieux de mémoire les plus célèbres de la Résistance en France, est « une tragédie totale qui frappe l’imagination par le sacrifice des hommes comme le décor presque religieux face auquel il s’est déroulé » (Henri Amouroux). L’histoire de ce maquis associe, en effet, la gloire et les larmes : fierté d’avoir proclamé une République défiant l’occupant durant quarante-trois jours en juin-juillet 1944, douleur de voir villageois de Vassieux et Résistants massacrés par les troupes allemandes en juillet 1944. Se basant sur des archives nombreuses et inédites et sur des témoignages, Gilles Vergnon raconte et analyse l’histoire et la mémoire d’un maquis emblématique. Il met en évidence l’existence successive de trois Vercors : le plateau sur lequel se réfugient, dès 1942, des militants socialistes et réfractaires, le maquis statégique planifié par Pierre Dalloz et l’armée d’une République éphémère qui subit l’assaut allemand en juillet 1944. Tout en décrivant l’origine et les conditions de vie des maquisards, cet ouvrage retrace la naissance et le développement de la légende du Vercors. Alimenté par les polémiques de la guerre froide, la mémoire devient ainsi l’enjeu d’un conflit aiguisé par la question lancinante de la trahison.

     
*  *  *  *  *

Sous la direction de Gilles Vergnon, au CEHD "les associations d'anciens résistants et la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale".

 

Haut de la page

 

 

 

Pierre Balliot. Le chaudron.
Chronique des combats sur la rive gauche de la moyenne vallée du Rhône du 21 au 30 août 1944
. Bataille dite de Montélimar.
Auto-édition. Septembre 2007.

 

 

Dix semaines après Overlord en Normandie, les Alliés réussissent Dragoon le 15 août 1944 en Provence. Débute alors une large manœuvre en tenaille pour couper la Wehrmacht de ses bases arrière du Rhin. Devant cette menace, Hitler décide le repli de toutes ses forces du Sud de la France dont la plus grande partie reflue par la vallée du Rhône.

 Pendant vingt jours, une implacable course poursuite va se dérouler, des plages de débarquement en Provence jusqu’à la boucle du Doubs devant Montbéliard, entre la 19e Armée allemande, le 6e Corps d’armée des USA et l’Armée de Lattre de Tassigny.

Course interrompue, du 21 au 30 août 1944, quand le fer de lance de la 19e Armée : la Panzer-Division 11, plus ou moins renforcée et encadrée, par des éléments appartenant à des divisions d’infanterie côtières de lArmeekorps LXXXV, va se battre, à front renversé, entre Montélimar et Valence, puis réussir à se dégager et à se replier. Lors de cet affrontement – le plus important de la 2e Guerre Mondiale dans le sud de la France, son infanterie et ses chars vont affronter les GI’s venu des USA, guidés et accompagnés par les FFI drômois - qui ont saboté le pont routier de Livron - dans un Kessel (Chaudron) où l’aviation d’appui au sol alliée leur interdira les mouvements de jour et où l’artillerie US les matraquera impitoyablement.

L’étude « à triple action » de ces âpres combats, a permis au colonel Pierre Balliot de reconstituer avec clarté et impartialité ce fait de guerre aux multiples et sanglants épisodes qui n’épargnèrent pas la population.

 Le chaudron  a été écrit en hommage aux combattants qui ont pris part aux âpres combats du 21 au 30 août 1944 dans et autour de ce que les Américains ont nommé le carré de bataille de Montélimar (Livron, Crest, Manas et Montélimar).

Animé par la volonté de valoriser un pan de l’histoire de la Drôme, l’auteur a procédé à une reconstruction de ces combats à front renversé entre la 19e armée allemande en retraite et le 6e corps d’armée des USA.

Fruit d’une longue et pénétrante étude effectuée par un ancien officier d’état-major,  Le chaudron  expose les enjeux, met en scène les acteurs, et explique les épisodes de cet affrontement, le plus important de la Seconde Guerre mondiale dans le sud de la France. Un accent particulier est mis sur la description de l’accompagnement des Américains par les FFI drômois.

Dans ce livre, qui fabrique une mémoire culturelle profondément stratifiée de la bataille dite de Montélimar, la place de l’iconographie est prépondérante et les textes sont écrits pour être vraiment lus. Les plus anciens ayant vécu cette époque tragique et désireux de comprendre ce qui s’est réellement passé, les jeunes en recherche de documentation et les passionnés d’histoire trouveront largement leur compte dans cet indispensable et inédit ouvrage de référence comportant, en particulier, un recueil de croquis de situations journalières en couleurs au format 21 x 29,7 cm.

 

Le chaudron, publié à compte d’auteur, est vendu 33 €. Le tirage est limité.

 

Commande avec chèque à faire parvenir à : Pierre Balliot 54 rue Edouard Branly 26000 Valence. Ajouter 6,22 € de frais de port.

     

 

 

 

Actes du colloque de Romans de novembre 2004, organisé par la Société des Amis de Louis Aragon et Elsa Triolet, sous la responsabilité de Jean Sauvageon :

Louis Aragon et Elsa Triolet en Résistance. Novembre 1942-septembre 1944.

N° 6 des Annales de la SALAET. 2004.

 

« Comme d'autres écrivains, mais sans doute plus que bien d'autres, Aragon et Elsa Triolet ont été mêlés à l'histoire en train de se faire, ont nourri leurs œuvres de cette histoire et ont aussi façonné cette histoire de leurs œuvres. » C'est par ce constat que Henri Bertholet, le maire de Romans, ouvrait le colloque consacré au rôle des deux écrivains, de novembre 1942 à septembre 1944, lorsqu'ils étaient clandestins à Dieulefit et Saint-Donat.
L'ambition des participants de ce colloque, qu'ils soient historiens, chercheurs en littérature, acteurs ou témoins des événements de cette période, était grande. Il s'agissait de pré¬ciser les faits et les conditions matérielles et morales de cette période de la vie d'Elsa Triolet et d'Aragon, d'investiguer plus avant leur rôle dans l'organisation de la Résistance intellec¬tuelle, et de la Résistance tout court, pendant ces deux années, d'analyser leur œuvre «journalistique» clandestine (tracts, brochures, Les Étoiles, La Drôme en armes, etc.), d'étudier leurs rapports avec d'autres intellectuels présents dans la région, d'étudier les œuvres littéraires et poétiques qu'ils ont écrites, l'un et l'autre, dans cette période, tout cet ensemble ayant joué un grand rôle pour soutenir la Résistance.
Complétées par des textes inédits ou introuvables, les contributions ici réunies permettent de connaître et de mieux comprendre ces « temps où personne n'était soi-même » et « où la forêt mythique [de Brocéliande] passait par la pharmacie », comme le disent ces dédicaces d'Elsa et de Louis Aragon à la famille Chancel, période déterminante pour leur œuvre, mais plus largement pour l'avenir du pays.

 

 

Haut de la page


 

Alain Chaffel. Les communistes de la Drôme, de la Libération au printemps 1981. De l’euphorie à la désillusion.
L’Harmattan. 2002 ( ?)

 

 

De l'euphorie à la désillusion.
De la Libération au début des années quatre-vingt, le communisme drômois a connu deux moments remarquables : d'abord un temps exception¬nellement fort après la guerre, ensuite l'amorce d'un déclin historique à partir de 1981. Comprendre pourquoi un corps social a accueilli aussi favora¬blement une idéologie et l'organisation qui l'incarne, avant de s'en détacher hâtivement, est naturellement source d'interrogations. Ces années constituent également une période privilégiée d'observation du communisme du fait de son pouvoir dans le monde. L'intensité du combat politique et la dramatisation des affrontements, au moment de la guerre froide et des guerres coloniales, l'attitude du PCF face au gaullisme triomphant et devant la montée en puissance du partenaire-adversaire socialiste, son regard sur lui-même et sur les mutations de la société française, sont autant d'événements majeurs qui nous poussent à analyser le phénomène. Quant au cadre départemental - qui recouvre la structure administrative régionale du PCF - il permet un examen concret du communisme dans sa diversité et sa complexité. Appuyé sur une documentation riche et variée - composée en particulier de nombreuses sources inédites - cet ouvrage a pour ambition de traiter un problème central : celui de la grandeur et du déclin du communisme après la Seconde Guerre mondiale.


*  *  *  *  *

Alain Chaffel a collaboré à l'ouvrage collectif sur La France et le monde depuis 1939. Ellipses, Paris, 2003.

Vous trouverez dans cet ouvrage les clés nécessaires pour déchiffrer l'histoire contemporaine. Ce formidable outils culturel met à votre disposition une somme inégalée de biographies, de définitions et de chronologies sur les guerres et les relations internationales, les faits sociaux et la culture, l'économie et la politique, en France et dans le monde. Un livre permettant de possèder les repères indispensables dans l'histoire récente.

 

*  *  *  *  *

Alain Chaffel travaille à un ouvrage de synthèse sur la France ... qui aura probablement pour titre : Le déclin français, mythe ou réalité? (chez Bréal).

 

Haut de la page

Laurent Jacquot

A participé aux publications suivantes :

  • Les Années Noires, Jeanne Deval, déc.1984
  • Ces Années Passées, Jeanne Deval, déc. 1988
  • Guide Bleu Rhône-Alpes,  Sauvegarde du Patrimoine rom.-péag., juin  1991
  • Jacquemart, Sauvegarde du Patrimoine rom.-péag., juill.1996
  • Le Grand Voyage et de Calvaire de Romans en Dauphiné, Sauvegarde du Patrimoine rom.-péag.,avril 1998
  • La collégiale St-Barnard (cédérom), Lycée du Dauphiné, fév. 1999
  • Août 1944 : la Libération de Romans (vidéocassette), Sauvegarde du Patrimoine rom.-péag.,nov. 1999
  • Les Romanais, Romans et la chaussure, ACCES, mai 2001
  • Romans-sur-Isère  1889-1939, Sauvegarde du Patrimoine rom.-péag., nov.2001
  • Violettes, vieilles et violons (CD), Empi et Riaume, mars 2002
  • Romans d’Amour, Romans d’Amour / D. Errante, janv. 2003
  • Péleriner dans la Drôme, Pèlerin magazine, juin 2004
  • Bruno Larat, un Romanais, combattant de la France Libre, Sauvegarde du Patrimoine rom.-péag., août 2004
  • La Libération de Romans et de Bourg-de-Péage, Sauvegarde du Patrimoine rom.-péag., août 2004
  • Légendes du Dauphiné et du Vivarais, Empi et Riaume, nov. 2004
  • La cité Jules Nadi, cité-jardin de Romans, Sauvegarde du Patrimoine rom.-péag., sept. 2005
  • Romans-sur-Isère, de A à Z, Sauvegarde du Patrimoine rom.-péag., juill.2006
  • Il était une foire…, rétrospective de la Foire du Dauphiné, Sauv. du Pat. rom.-péag. / Comité de la Foire, sept. 2006
  • Tranche de vie dans le quartier St-Nicolas (1920-1940), E. Segatto, Sauvegarde du Patrimoine rom.-péag. déc. 2006
  • La Résistance dans la Drôme et le Vercors (dévédérom), AERD, juin 2007

 

Haut de la page

 

 

Paul Mathevet. Histoire de l’aviation en Drôme-Ardèche. Des origines à nos jours.
Éditions & Régions. Valence. 2006.

 

 

Paul Mathevet est un passionné d'aviation. L'auteur, depuis de nombreuses années, recherche les éléments qui composent l'histoire de l'aviation dans ces deux départements.
Dans cet ouvrage, il retrace les origines et l'évolution des divers terrains d'aviation, les principaux événements aéronautiques qui ont marqué les esprits, ainsi que l'engagement des hommes et des femmes qui ont contribué à l'existence des aéroclubs locaux.
Puis, il présente des personnes bien souvent oubliées, originaires du département, qui par leurs connaissances ou leur expérience ont marqué l'aéronautique nationale et internationale.
Enfin, il répertorie les principaux accidents d'avions survenus dans les deux départements. On retrouve ainsi des dates et des événements oubliés, mais aussi des renseignements parfois inédits.